OBITUARY

Annie Chassé

May 1, 1920September 6, 2018
Play Tribute Movie Play Tribute Movie

CHASSÉ (Mme Annie) Le 6 septembre 2018, est décédée au CHSLD Mgr-Victor-Tremblay, Chicoutimi, à l’âge de 98 ans et 4 mois, Mme Annie Chassé, épouse de feu M. Lionel Rhainds, fille de feu Mme Lucia Ratté et de feu M. Onézime Chassé. Elle était native des Grandes-Bergeronnes. La famille accueillera les parents et amis le dimanche 9 septembre 2018 de 19 h à 22 h et le lundi 10 septembre 2018 de 9 h à 10 h 30 à la Résidence funéraire Gravel & Fils, Réseau Dignité 825, rue Bégin, coin des Champs-Elysées Chicoutimi Les funérailles auront lieu le lundi 10 septembre 2018 à 10 h 30. Elle a été incinérée au crématorium funéraire Gravel & Fils.

Elle était la mère de: Jean-Marc Rhainds (Odette Dufresne), feu Reinelde, Kathleen (Gilles Bilodeau), Paulo, Gherty (Yvan Leclerc) et Reynelde. Elle était la grand-mère de: Katia, Eve, Andréa, Alexandre, Gabriel et Pasquale et l’arrière-grand-mère de: Sabrina, William et Ophélie. Elle était la soeur de: feu Éliane Chassé (feu Charles Lévesque), feu Lucia (feu Antoine Lessard), feu Harry (feu Marguerite Boulianne), feu Adélia (feu Raoul Marquis), feu Onézime (feu Claire Dussault), feu Odélie (feu Jean-Paul Harvey), feu Doria (feu Paul-Eugène Tremblay), Jeanne-d’Arc (feu Fernand Hovington), feu Laurian (feu Aline Dutemple) et Gaston (Aline Dufour). Elle était la belle-soeur de: feu David Rhainds (feu Bernadette Bergeron), feu Philippe (feu Simone Côté), feu Napoléon (feu Laurette Bolduc), feu Arthur (feu Laurette Tremblay), feu Antoine, feu René (feu Julienne Girard), feu Georges (feu Aliette Girard), feu Gertrude et feu Marie-Louise. Elle laisse également dans le deuil de nombreux neveux et nièces, en particulier Lyne Rhainds pour sa présence, parents et amis. Un merci très spécial aux employés du CHSLD Mgr-Victor-Tremblay qui ont témoigné autant de tendresse, de bonté, d’affection que de respect et d’amour à l’égard de notre mère adorée et pour tous les bons soins qu’ils lui ont prodigués. Pour les personnes désireuses d’offrir des dons, une personne bénévole de Palli-Aide sera présente au salon funéraire afin de les recueillir. Pour démontrer votre soutien à la famille de Mme Annie Chassé et partager un souvenir, rendez-vous sur le site www.graveletfilschicoutimi.com

Services

No services are scheduled at this time. Receive a notification when services are updated.
REMEMBERING

Annie Chassé

have a memory or condolence to add?

ADD A MEMORY
Christiane et Marc Bibeau et Jean

September 19, 2018

À vous deux, Yvan et Gherty, nos plus vives condoléances à l'occasion de ces deux décès de vos proches. Sachez que nous sommes avec vous de tout cœur à travers l'épreuve! Notre amitié vous accompagne!

Chantale Harvey

September 14, 2018

Le soleil s'est couché sur une vie bien remplie, mais il continue de briller dans le jardin des souvenirs.

Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à toute votre famille plus particulièrement à Gherty, Yvan et Katou . Mes pensées sont avec vous.

Chantale Harvey xxx

D'Amours Claude

September 14, 2018

À Gherty, Yvan et toute la famille.
Mes plus sincères condoléances.

Claude D'Amours

Michelle Thibeault

September 12, 2018

Condoléances sincères et attristées Gherty, Yvan et toute votre famille.

Gilles Bergeron

September 12, 2018

Sincères condoléances à Gherty , Yvan et toute la famille. Mes énergies positives vous accompagnent.
Gilles Bergeron

ARUQAC Uqac

September 12, 2018

Nous offrons nos condoléances à la famille et particulièrement à Gherty et Yvan. Nous savons que vous êtes éprouvés en ce moment. Au nom des 470 membres de votre Association des retraités de l’UQAC, nous sommes solidaires de votre peine. Je ne serai pas au salon, malheureusement.

Claire Guimond pour ARUQAC

Denis Bussières

September 12, 2018

Mes plus sincères sympathies à Gherty et toute la famille en ces moments douloureux.

Paul Collin

September 9, 2018

Sincères condoléances aux membres de la famille, particulièrement à Reynelde... Ne pouvant malheureusement vous visiter au salon, néanmoins, soyez assurés de mes pensées et de mes prières...

Laval Rhainds

September 8, 2018

Sincères condoléances cousins, cousines et toute la famille. Nous nous rappellerons longtemps de leur accueuil et de leur jovialité.
Laval et Marie Rhainds.

Dyane Chassé

September 8, 2018

A mes cousins, cousines, mes sincères condoléances. Ne pouvant étre des vôtre , je demeure en pensées avec vous pour ce triste événement.
Ma tante a eu une vie remplie d'amour de ses chers enfants.

Biography

HOMMAGE À NOTRE MÈRE


Nous sommes tous ici réunis en ce jour afin de souligner le départ de la belle Annie, notre mère, pour un long voyage avec juste un aller sans retour.

Chère maman, tu es sûrement allée rejoindre l’homme de ta vie, ton beau Lionel, ainsi que petite Reinelde hélas partie trop tôt et que tu as tant pleurée. Heureusement, ta famille s’est agrandie. Tes autres enfants ont tôt fait de t’occuper en ravivant ta joie de vivre, et ce faisant d’amoindrir cette pénible blessure.

Que d’implications de ta part il y a eues pour nous enseigner les bonnes manières, le savoir-vivre, le goût de la lecture, de la musique, éveiller notre curiosité en plus de nous transmettre ton sens de la générosité et du respect. Il faut dire que l’ex-postulante religieuse enseignante (sœur Bernadette) avait déjà une bonne base pour éduquer ses enfants convenablement. Que de livres tu nous as lus, que d’histoires effrayantes et diaboliques tu nous as racontées (qui étaient d’ailleurs souvent la cause de nos cauchemars la nuit tellement cela nous traumatisait). Que de belles chansons tu nous as chantées de ta voix si mélodieuse.

Tu nous as tellement aimés….

Peut-être que tout cet amour que tu nous as donné était en fonction de ton cœur plus grand que nature. On en reçoit encore aujourd’hui d’élogieux témoignages et votre présence ici ce matin en est la preuve. Tu as été une sœur merveilleuse et ça, tante Jeanne peut le confirmer; pour d’autres, une amie précieuse, un guide et une confidente. Que de personnes égarées ou dans le doute tu as conseillées sans les juger. Il faut dire que tu avais une ouverture d’esprit et une intelligence de cœur hors du commun. Tu demeureras toujours un exemple à suivre, une femme extraordinaire et une force de la nature. Ta joie de vivre, ton accueil chaleureux, ta générosité et ta bienveillance en ont marqué plusieurs. Nous sommes convaincus que les valeurs qui t’étaient chères continueront d’habiter toute la famille et ceci bien au-delà de ta mémoire.

Après le décès de papa, tu t’es fait un nouvel ami qui a occupé une grande place dans ta vie… Victor, quel joli nom. Tu faisais bien rigoler les gens autour de toi quand tu parlais de lui. Tout noir, allumé, bien bâti, intéressant à l’extrême, répondant à tes moindres désirs littéraires et intellectuels. Il aura monopolisé tout ton temps ou presque, à part la prière et la soirée du hockey. Que de réconfort et de plaisir il t’a procurés. Il est même arrivé quelquefois que tu te fâches contre lui en raison de son manque d’énergie. Heureusement, il se rechargeait vite la batterie. Un vrai bon compagnon qui n’en avait rien à cirer de ta vision altérée…

On se souvient de ton talent culinaire inné qui fait partie de notre patrimoine familial, héritage de trésors bien gardés. Que dire de la fabuleuse recette de beans à Lionel qu’il a consenti à léguer de son vivant à son gendre bien-aimé Yvan. Allez donc en parler aux gens de l’Âge d’Or de Tadoussac, dont maman était secrétaire-trésorière à une certaine époque…

Nos plus beaux souvenirs seront sans aucun doute tous ceux vécus à Tadoussac où nous savions que nous pouvions être accueillis n’importe quand… n’est ce pas les petits-enfants? Grand-père et grand-mère étaient si heureux et comblés de notre visite. Les chansons, les lectures de contes le soir dans les escaliers, les visites chez Madame Ida, à la bibliothèque municipale (y’en a qui se souviennent sûrement du jour du fameux tremblement de terre). Le vol des trottoirs aux fraises, aux framboises et aux pommes pour combler les désirs de chacun et les partys dans la chambre à Eve à tous les soirs… que seulement des grands-parents bienveillants peuvent tolérer. Dans la lune y’a des lutins… qui sont malins…

Et maintenant, si nous parlions de ton enfance à toi et d'une anecdote en particulier. Déjà toute petite, croyant rendre service aux gens du village des Grandes-Bergeronnes qui manquaient de travail, tu avais entendu les adultes (curieuse que tu étais, en écoutant aux portes) parler d’une crise économique et que le seul moyen de s’en sortir serait qu’il y ait un feu de forêt. Et toi, dans ta petite tête d’enfant de 10 ans, croyant que cela créerait de l’emploi, avec la complicité de ton cousin, vous aviez mis le feu à la forêt, ce qui aurait pu faire flamber la Côte-Nord au complet. Fort heureusement, le feu a été contrôlé puisque tout le monde du village s’est employé à l’éteindre.

Ton péché capital aura toujours été la gourmandise et nous en avons tous hérité.

Mais ce qui te démarque le plus, c’est ton cœur plus grand que nature, ton ouverture d’esprit et ta façon d’accueillir les plus démunis en leur fournissant un toit, une place à table et beaucoup d’amour afin de leur redonner espoir en la vie. Une bénévole dans l’âme. Vivre et laisser vivre aura été ta devise.

Maman, nous te disons au revoir, sachant que nous nous reverrons. Nous t’exprimons notre joie, notre immense bonheur de te savoir enfin soulagée et d’être parmi les tiens. Nous te rendons grâce pour ton passage sur cette Terre et pour tout l’amour que tu as si bien su nous transmettre.

Maman auras-tu le temps de faire des mots croisés là-haut? Nous l’espérons bien, car tu auras certainement recouvré la vue.

Sois bien et repose en paix, maman chérie.

Le 6 septembre 2018



À MA SOEUR

Aujourd’hui, le long pèlerinage terrestre de ma sœur est terminé et s’est arrêté aux portes de l’éternité où l’attendaient son époux et son bébé fille. Sa mission n’étant pas tout à fait terminée, elle nous a laissé des messages que je qualifierais de lumineux. Et aujourd’hui, elle unit sa voix à la mienne pour nous les livrer et nous dire :


Je t’invite à ouvrir tes mains
Doucement sans faire de bruit
Je t’invite à ouvrir tes mains
Il y a tant de joie mon amie

Je t’invite à ouvrir tes yeux
Doucement sans faire de bruit
Je t’invite à ouvrir tes yeux
Il y a tant de vie mon amie

Je t’invite à ouvrir ton cœur
Doucement sans faire de bruit
Je t’invite à ouvrir ton cœur
Il y a tant d’amour mon amie

Lorsque nous sortirons de cette enceinte, nous n’en serons que meilleurs, grâce à cette personne si généreuse et si inspirante. Repose en paix ma sœur.

Je t’aime.

Texte composé par tante Jeanne-D’Arc Chassé
Le 6 septembre 2018



LES FILEUSES DE NUIT

Avez-vous déjà lu de ces récits légendaires
Où l’on parle de trois fileuses de nuit?
Elles vivaient heureuses, mais solitaires
Et n’éprouvaient jamais d’ennui.

C’était trois jeunes filles d’une grande beauté
Elles avaient des cheveux dorés
Des visages d’anges tout extasiés
Et portaient des ailes bronzées.

Leurs tuniques étaient blanches
Ceintes d’une ceinture dorée
Bordée de longues franges
Avec des reflets étiolés.

Toutes les nuits elles venaient
S’asseoir au beau clair de lune
Et sans relâche filaient, filaient
En fredonnant des cantilènes nocturnes.

Mais aussitôt que le jour pointait
Ramassant leurs quenouilles blondes
Elles se levaient et s’enfuyaient
Car elles ne vivaient pas parmi le monde

Mon récit est fini
Je vous le laisse entendre
Mais retenez bien ceci :
« Ce n’est qu’une légende. »

« Fée mystérieuse » (a.c.)

Composé par Annie Chassé le 3 mai 1939



LITHANIE DES PETITS ENFANTS

Vous êtes, mon petit enfant,
L’orgueil de mon cœur triomphant.

Vous êtes mon rosier fleuri
Et le bonheur qui m’a souri.

Vous êtes l’avenir lointain,
Avec la couleur du matin.

Vous êtes la fleur de mon sang
Et mon Jésus éblouissant.

Vous êtes mon joyeux souci,
Mon espoir et ma crainte aussi.

C’est vous mon carrosse doré,
Où vous me conduirez, j’irai.

Vous êtes mes biens, mon château,
Ma belle étoile et mon flambeau.

C’est vous ma perle et mon écrin,
Mes sujets et mon souverain…

Cher petit enfant de mon cœur;
Vous êtes mon guerrier vainqueur.

Vous êtes mon prince Charmant,
Mon roi qui règne absolument.

Vous êtes ma porte du ciel,
Mon abeille et ma ruche à miel.

Mon sourire et mes pleurs joyeux,
Mon joli conte merveilleux.

Et vous serez sur mon tombeau,
Mon dernier printemps clair et beau.

Jean Aicard
Poète


NAVAHO

Pour fuir un amant qu’elle n’aimait pas
Une jeune mondaine
Là, précieusement, un jour elle débarqua
Sur une terre indienne
Comme son cœur était volage
Elle se fit remarquer bientôt
Par un Indien rempli de courage
Qui s’appelait Navaho
Insensible et cruelle pour lui
En s’amusant la belle lui dit :

« C’est toi que j’aime Ô Navaho
Notre poème semble nouveau
Je sens en moi, naître l’amour
Je veux t’aimer toujours »

L’Indien la prenant dans ses bras, nerveux
D’un seul baiser sauvage
Ce baiser était si savoureux
Qu’elle l’aima davantage
Le soir sur la route étoilée
En se promenant sur le pont
La Canadienne à la volée
Tendrement lui répond :
« À toi ma vie, mon beau vainqueur
Toi seul à su charmer mon cœur »

« C’est toi que j’aime Ô Navaho
Notre poème semble nouveau
Je sens en moi, naître l’amour
Je veux t’aimer toujours »

À ces mots Navaho lui répond :
« Tu n’es qu’une parjure
Je sais que les mondaines du Canada
Ne tiennent pas tout ce qu’elles jurent
Demain, j’épouse une jeune Indienne
Dont le cœur déjà m’appartient »
Et la volage Canadienne
Prit l’arme de l’Indien
Par une flèche cruelle
Elle se fit une blessure mortelle au cœur

« C’est toi que j’aime Ô Navaho
Notre poème finit trop tôt
La Canadienne saura toujours
Vivre et mourir d’amour »


POÉSIE MORTUAIRE
IN MÉMORIAM

Dans un dernier adieu à la terre
En quittant ceux qui l’aimaient
Perdu dans une contemplation solitaire
Regardant l’Infini qui l’attirait
Où l’Éternel réside en sa Majesté
Faisant un suprême effort
Unissant ses souffrances, et résigné
Ne pouvant vivre, il est mort.
Derniers moments d’un enfant
Insensiblement il s’en est allé
Sans un regret exprimé hautement
Comme une pauvre fleur étiolée.
Les dernières lueurs du jour
Avec le crépuscule s’éteignaient
Mourant, il a dit « Adieu » pour toujours
À tous ceux qui l’entouraient.
Vers le ciel voilé et mystérieux
Infortunés parents tournez vos yeux.

« Fée mystérieuse » (a.c.)

Composé par Annie Chassé au soir du 3 février 1939
À la mémoire de Leo Ratté