Avis de décès

Bernard Goulard

9 mai 193310 décembre 2021
Nécrologie de Bernard Goulard
Le 10 décembre 2021 à Montréal est décédé M. Bernard Goulard à l'âge de 88 ans. Bernard était le conjoint de Rose-Marie Gautier. Outre sa conjointe et sa fille Caroline Goulard (Brad Stephenson), il laisse dans le deuil ses nièces, neveux et leur conjointe: Vve Elisabeth ARDAILLON-POIRIER, Vve Catherine ARDAILLON-LIÉNARD, Olivier ARDAILLON, François GOULARD, ses petites-nièces Camille LIÉNARD-LÉANDRY (Antoine LÉANDRY) et les arrière-petites-nièces Jeanne et Alice LÉANDRY, Marie LIÉNARD et l’arrière petit-neveu Oscar ASSAILLIT-LIÉNARD, Arthur LIÉNARD, Kyle GOULARD, Jean-Paul GOULARD et l’arrière petite-nièce Sophie-Marie GOULARD, ainsi que ses cousins de France et amis de France et des États-Unis. Se souviennent aussi de Bernard avec peine et émotion : la fille de sa conjointe Christine Laforest (Michel Laredo) et les sœurs de sa conjointe nées Gautier : Liliane, Jacqueline, Nicole, Ninon ainsi que leurs conjoints, enfants et petits-enfants et autres membres de la famille. Sont également touchés par ce départ, ses amis, anciens collègues et anciens étudiants. On se souviendra de Bernard comme de quelqu’un qui était présent, chaleureux, actif et prêt à aider les autres. Son sens de l’humour n’échappait à personne. Bernard est né à Paris. Il a vécu une partie de son enfance et de son adolescence à Lyon, a séjourné et étudié à Nancy et à Grenoble où il a fait son doctorat en physique nucléaire. Il a quitté la France pour faire un Ph.D. en physique à l’Université de Pennsylvanie, à Philadelphie. Il est venu au Canada en 1965 où il a occupé un poste de professeur à l’Université Laval de Québec jusqu’en décembre 1972. En 1973, Bernard a été recruté par l’Université de Montréal où il a été professeur et chercheur durant 30 ans jusqu’en 2003, année de sa retraite. Rattaché au Département de physique, il était membre du groupe des théoriciens du Labo de physique nucléaire (LPN) et par la suite a rejoint le Centre de recherches mathématiques (CRM). C’est là qu’il a créé le groupe de recherche de physique numérique (PHYSNUM) ayant pour thème la recherche en imagerie médicale. Le groupe PHYSNUM fonctionne encore aujourd’hui. Ses collègues disent que Bernard faisait preuve d’une grande liberté dans sa manière d’évoluer avec curiosité à travers la science et qu’il ne cessa d’être une source d’inspiration autant pour ses collègues que pour ses étudiants. Bernard estimait que l’interdisciplinarité était le moteur essentiel pour faire avancer les sciences et que la physique était une des composantes parmi les plus importantes qu’il s’agisse par exemple de certains domaines de la médecine ou d’applications de l’intelligence artificielle dans l’industrie. Bernard avait obtenu la Mention honorable décernée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et le Conference Board du Canada pour l’activité de recherche du groupe PHYSNUM en partenariat avec la société Atlantic Nuclear Services de Fredericton au Nouveau Brunswick depuis 1991. Cette mention avait été octroyée dans le cadre du concours pancanadien Synergie 1995. La famille tient à remercier chaleureusement le personnel du CHSLD Notre-Dame-de Lourdes, à Montréal, pour les soins attentifs et bienveillants prodigués à Bernard de mai à décembre 2021. Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Société Alzheimer, à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal ou au Centre Évasion – Maison Gilles Carle Évasion. Une cérémonie aura lieu le 15 janvier 2022 dans la salle Les Tilleuls à 14 heures au 4525, ch. de la Côte-des-Neiges. Un maximum de 25 personnes est autorisé, avec port du masque obligatoire. Les souvenirs et condoléances pour la famille de Bernard Goulard et la famille de sa conjointe Rose Marie-Gautier peuvent être partagés sur www.Centrefunerairecotedesneiges.com.

Montrez votre soutien