OBITUARY

Charles P. Mereus

January 13, 1942June 1, 2018

MONSIEUR CHARLES POLIDER MÉRÉUS.

Le 13 Janvier 1942, dans la commune de St- Michel- de- l’Atalaye, un Géant était né du couple Valérie et St Armand Méréus. Ils ont décidé de l’appeler CHARLES POLIDER. Il venait d’une famille de 8 enfants.

Frère Poli (comme tout le monde l’appelait), a fait ses études primaires á L’école Nationale de St Michel. Il est ensuite rentré aux Gonaïves continuer ses études Secondaires. Il a obtenu son diplôme de ‘’Tailleur’’ á L’école Professionnelle des Gonaïves. Il était l’un des meilleurs Tailleurs que je connaissais.

Monsieur Charles Polider Méréus a reçu Christ comme son Sauveur et Seigneur personnel en l’an 1967 á l’église La Foi Apostolique des Gonaïves dirigé a l’époque, par le Révérend évêque Joseph Pélissier.

Il s’est fait baptisé le 14 avril 1968. Un peu plus tard, il était devenu membre de la chorale de Jeunesse où il a rencontré Gislaine Philogène, la charmante fille qui deviendrait le 11 septembre 1971, son autre moitié, sa femme, son meilleure amie, sa « Jiji » comme il L’appelait.

Pendant leurs 47 ans de vie ensemble, ils ont donné naissance á six (6) enfants : Aimé, Paul Edert, Eunice, Mirlande, Milca et moi.

Papa avait deux amours dans sa vie : Dieu et sa famille. « timoun mwen yo », il disait ça tout le temps.

En l’an 1978, il a laissé sa chérie Jiji et ses enfants en Haiti et il s’est rendu aux Bahamas tout seul, en vue de nous donner une meilleure vie. Il a vécu plus de 30 ans aux Bahamas. Il avait son propre atelier de travail et il travaillait du matin au soir, sifflait un chant d’espérance pendant qu’il pédalait et pédalait encore. Assis sur un oreiller devant sa machine à coudre, Papa a bâti sa propre maison et a éduqué ses six enfants de façon admirable. Je suis fière de dire que c’était lui mon père.

Il rentait souvent en Haïti passer du temps avec nous. Mes frères et sœurs et moi disions souvent pourquoi il ne restait pas mais, devenus grands, nous savions qu’il devrait repartir…. Plus tard, ma mère est allée le retrouver aux Bahamas parce que ‘’ nou te finn gran timoun’’

En 2010, avec l’aide de mon frère Paul et de sa femme Helen mes deux parents ont laissé Les Bahamas pour venir s’installer ici à Spring Valley, New York. Il aimait sa nouvelle église : Assemblée de Dieu de la vie nouvelle et en parle tout le temps.

Papa était un homme de Dieu. Il avait une façon unique de nous raconter les histoires bibliques. C’était comme si on vivait ces histoires… Après chaque histoire, il posait des questions et si tu connais la réponse, ta récompense est en dollars US. Alors, tout le monde prêtait attention.

Il portait sa Bible partout où il allait. Il était prêt, toujours prêt à partager la parole de Dieu ou encore à servir le peuple de Dieu partout où il était, en Haïti, aux Bahamas ou encore à New York. Non seulement il parlait de Dieu mais aussi il vivait pour Dieu. Je me rappelle, toute petite que j’étais, pendant que mes camarades a l’école priaient disant ‘’Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, moi je disais ‘’Dieu de mon père’’. J’ai vu de mes yeux, la grandeur de Dieu à travers la vie de cet homme. Il m’a montré la voie qui mène aux cieux. Je suis convaincue qu’il est au ciel. Il n’y a pas de doute dans mon cœur….

En janvier de cette année, il était tombe malade et il a lutté et lutté encore. Il voulait rester mais Dieu a Ses plans qui sont inconnus de nous tous.

J’aurais aimé qu’il soit encore là avec moi men plan pan ou pa plan Bondye. Étant que serviteurs et servantes de Dieu nous devons nous courber devant la souveraineté de Dieu et accepter sachant que si nous vivions selon Sa parole, un jour nous le reverrons. Je dois revoir mon papa. Il n’y a pas à sortir de là.

Je ne saurais finir sans faire passer ce message que mon père vous dirait s’il était encore en vie :

‘’Nou tout ap pase pa la. Mete ou prè. Jodi-a se Papa m demen se ka mwen ou byen ou menm. Ki bo ou prale. Papa m ap rejwi ak rad klere li sou li se sa ki soulaje doule sa li kite nan ke m. Bay Jezi la viw, se sel fason pou evite lanfe ».

REPOSE EN PAIX HOMME DE DIEU….. GASON VANYAN, PAPA PAM NAN, TI ZANMIM, POTO MITAN FANMI AN….. REPOSE-TOI DANS LES BRAS DE TON JESUS…….

Tout est accompli…..

L’héritage de Monsieur Charles P. Mereus, sera à jamais dans le cœur de :

Son épouse Gislaine Mereus, Ses deux fils : Aimé Mereus et Paul Eder Mereus, ses quatre filles : Eunice Mereus Toussaint, Jouseline Mereus Burrows, Mirlande Mereus Romeus, Milka Mereus Elusma. Ses beaux fils : Pastor Wendel Toussaint, Pastor Bjorn J. Burrows, M. Francky Romeus, M. Lucktreuil Elusma. Sa belle-fille: Helene Mereus. Ses petits- enfants : Aimelissa Mereus,Olivier Mereus,Mackley Mereus, Nasheley Mereus, Paul Junior Mereus , Ederson Mereus, Henley Mereus,Sarah Toussaint, Christy Toussaint, Michael Toussaint, Jazmine Burrows, Bryanna Burrows, Allan Romeus,Angelina Romeus, Abigail Romeus, Ashley Elusma, Britney Elusma.

Ses sœurs et Frères : Lamarre Méréus et famille, Léon Méréus et famille, Odette Méréus St Vil et famille, Angelina Méréus Delly et famille.

Ses belle – sœurs : Iclea Méréus, Suzanne Gessé.

Ses nombreux neveux et nièces

Ses cousins et cousines,

Les membres de l’église Assemblée de Dieu de la vie nouvelle

Tous ses amis affectés par ce deuil.

2 Timothée 4 : 7 et 8 : J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée, le Seigneur, le juste juge me la donnera dans ce jour-là….

REPOSE EN PAIX PAPA

Ta fille chérie Jouseline Burrows (Youyou)

Services

  • Visitation Friday, June 15, 2018
  • Funeral Mass Saturday, June 16, 2018
REMEMBERING

Charles P. Mereus

have a memory or condolence to add?

ADD A MEMORY
S. O.

June 18, 2018

My condolences to the family. May God comfort you at this most difficult time. Psalms 34:18

FROM THE FAMILY